dimanche 10 juin 2012

Considérations sur les pièges à essaims

Pièges à Essaims et Ruches Leurres


C'est une saison incroyable pour les essaims à croire qu'elles ne "pensent" qu'à se reproduire et pas du tout au miel

J'ai donc fait quelques recherches bibliographiques, et j'ai acheté un super bouquin technique sur les pièges à essaim lisible sur une tablette en eBook, un must have je pense

que l'auteur de ce site vend ici

j'ai aussi acheté le livre en papier pour ma bibliothèque c'est un régal et il est très joli a regarder, en tout cas sur l'ipad pour le moment
Pleins de bons trucs dont la plupart sont expliqués dans les vidéos du blog à voir bien sur en anglais (mais très compréhensible pour du Texan) je vous les conseille vivement.

son taux de succès (de capture) est de 60% environ c'est pas mal tout de même

On confirme les études citées plus bas : entre 30 et 40 litres de volume pour le piège, comme il est au Texas il préfère les plus grand pour ne pas chopper d'abeilles africanisées
un trou de un pouce et demi à deux pouces de diamètre (3,8 à 5,1 cm) ou grossomodo 12 à 15 cm².
Barré de deux clous pour ne pas faire un nichoir de luxe et de préférence au bas de façade la ruche.

Il fait des pièges dédiés qui peuvent accepter des cadres le cas échéant 8 (7 à 10) , ou des barres pour les tbh. En bâtisse chaude
les pieges ronds marchent aussi mais est ce la peine de s'emm... pour enrucher et récupérer les rayons après ?
Fait de planches (de préférence en vieux bois de récupération) pour les côtés et de ctp pour le toit et le plancher, assemblés par des vis (ça bouge les pièges)
plus ou moins étanches aux courants d'airs ou en récupération de vielles ruches réduites au bon volume.
peint de couleurs discrètes (camouflage) pour ne pas attirer les voleurs et les ados.
les vis c'est aussi pour démonter le toit sans brusquerie avec une visseuse / dé-visseuse.
Dedans des vieux rayons NOIRS ( 10% de l’attractivité)
et surtout de 8 gouttes d'huile essentielle de LEMONGRASS - CYMBOPOGON FLEXUOSUS OU CITRATUS sur une lingette dans le fond du piège (70% de l'attractivité) vos chances passent de 5% à 30% de capturer un essaim en plus c'est bien moins cher que les phéromones du commerce apicole
les meilleurs pièges sont les vétérans qui ont deja piégé des essaims.


les 3 secrets de la réussite dans l'ordre
1) 8 gouttes d'huile essentielle de citronnelle (lemongrass)
2) de vieux rayons noirs
3) un vieux piège qui a déjà pris des essaims

il place un paquet de pièges : un bon prétexte pour une balade de surveillance hebdomadaire ou tous les 10 jours.
avec le smart phone : le point gps des pièges (ou plutôt) des clous de suspension qui eux restent en place l'hiver et les observations (éclaireuses, vide, plein, pollen...)

la hauteur un peu plus  de 6 pieds (1,80cm): si il y a des gamins ajouter de 3 pieds au dessus de l'ado moyen d'1,80 m :hors de portée des adolescents qui sont la principale menace des pièges
PAS de nécessité d’échelle c'est trop dangereux. une caisse ou un marche pied doivent suffire

Il donne aussi les endroits ou ça marche le mieux
le long des repères alignés : haies , barrières, cours d'eaux ou alors isolés toits ou arbre isolé
jamais au soleil toujours à l'ombre ou du côté ombragé

.....je vous en laisse un peu a lire tout de même

Et voila ce qu'on peut en lire dans la littérature scientifique
La sélection des sites des nids par l'abeille, Apis mellifera

Journal    Insectes Sociaux
Numéro    Volume 25, numéro 4 / Décembre 1978
Pages    323-337
Thomas D. Seeley 1, 2 et Roger A. Morse 1, 2

(1)    Musée de Zoologie Comparative Laboratories, Harvard University, 02138 Cambridge, Massachusetts (États-Unis)
(2)    Département d'entomologie, Université Cornell, Ithaca 14853, New York, (Etats-Unis)
Résumé

1.    Les abeilles présentent des préférences dans plusieurs propriétés du site de nidification. Les préférences suivantes ont été identifiées («>» signifie «préféré»): la hauteur des nids, 5 > 1 m; zone d'entrée, 12,5 > 75 cm 2 , la position d'entrée, en bas > haut de cavité du nid, la direction d'entrée, vers le sud > nord; volume de cavité du nid, 10 < 40 > 100 litres.
2.    Les données suggèrent également des préférences existent pour les cavités nichent déjà habitées et des sites de nidification au-delà de 300 m de la colonie mère.
3.    Les sites de nidification à une exposition élevée et la visibilité étaient occupés plus rapidement que les sites avec une faible exposition et de visibilité. Cependant, cette différence reflète probablement la facilité différentielle de la découverte du site de nidification plutôt que d'une préférence pour les sites de nidification exposés.
4.    Pas de préférences ont été trouvés dans les variables suivantes: forme d'entrée (fente vs cercle), la forme cavité du nid (cube vs parallélépipède haut), étanchéité (étanche vs courants d'air), et la sécheresse la cavité (humide vs sec). l'étanchéité et la sécheresse sont probablement importantes pour les abeilles, mais parce que les abeilles peuvent sceller et imperméabiliser leurs nids, ils peuvent être moins exigeant sur ces deux variables du site de nidification que sur ceux qu'ils ne peuvent pas modifier.
5.    Le processus complexe de sélection des sites de nidification des avantages apparemment une colonie d'abeilles de plusieurs façons, y compris la facilitation de la défense des colonies et l'hygiène, la simplification de la construction du nid et de contrôle du microclimat, et la réduction de la concurrence avec l'alimentation colonie mère.
Selon Seeley et Morse (1977) la distance médiane de dispersion des essaims de la colonie mère est de 300 à 600 mètres. Ils ont confirmé les résultats antérieurs de Lindauer. Le diagramme de dispersion de leur papier est illustré ci-dessous.
 



donc plutôt en hauteur , entrées resserrée 12,5 cm2 en bas de la ruche, volume de 40 litres de préférence ayant déjà été habitée, entrée au sud entre 300 et 600 mètres de la ruche mère ou du rucher primaire


L’intéressant (pour cette année particulièrement) c'est la distance optimale ou placer les pièges si on veut récupérer les essaims qui s’échappent de son rucher (évidemment quand on se la dore au soleil ailleurs) Google Earth est notre ami pour repérer les endroits propices

Je n'ai pas dit de récupérer les essaims du voisin !!

une autre étude en anglais et en pdf montre que les meilleurs pieges sont de 40L pour 15cm2 d'entrée, pas 30cm2 mais ce sont différents carrés pas de fentes, ni de multiples trous...

une autre cette fois ne dépasse pas les 30 L et dans celle-ci on nous demontre que la cavité préférée est de 35 litres, que les abeilles ne peuvent faire de discrimination que de 15 en 15 L de volume ; que l'estimation du volume nécessite de la lumière (peu) et que les éclaireuses l'estiment en arpentant les parois

c'est sympa la recherche de bibliographie non?

1 commentaire:

  1. Biotifoule ! biotifoule !

    j'aime son site "The lazzy beekeeper !

    RépondreSupprimer